Stratégie

Prendre soin de la peau des patients atteints du cancer : le nouvel engagement de La Roche-Posay


Download PDF

Acteur historique des soins de la peau, La Roche-Posay s’engage aujourd’hui pour prendre soin de celle des patients atteints du cancer. Laetitia Toupet, Directrice Générale Internationale de la marque, nous raconte ce nouvel engagement et nous explique comment elle vient en aide aux patients.

Accompagner les victimes du cancer : plus qu’une mission, un devoir pour la Roche-Posay

 

Depuis sa création, la mission historique de La Roche-Posay est d’accompagner ceux qui souffrent d’une peau sensible ou fragilisée afin d’améliorer leur qualité de vie. Aujourd’hui, la marque souhaite aller plus loin en venant en aide aux patients victimes du cancer. « Plus qu’un engagement, c’est un devoir et une responsabilité », commence Laetitia Toupet.

Cette prise de conscience s’explique par deux éléments. Le premier est la croissance rapide de la maladie à l’échelle mondiale. « Aujourd’hui le cancer est la seconde cause de mortalité dans le monde et le nombre de cas recensés a augmenté de 70% au cours des 20 dernières années ! » Le second est la nécessaire prise en compte de la qualité de vie des patients, cruciale lorsqu’on affronte une telle maladie. « Si les soins thérapeutiques sont indispensables, ils peuvent entraîner des effets notables : aujourd’hui deux tiers des patients souffrent d’effets secondaires cutanés comme une sensibilité accrue, une irritation de la peau, des cheveux, des ongles ou d’autres symptômes et dommages plus graves. Ces atteintes sont d’autant plus dures à vivre qu’elles surviennent dans un moment difficile de la vie du patient, avec un degré d’inconfort important et parfois invalidant. » Résultat ? « Malgré le suivi médical et le soutien des proches, les victimes du cancer se sentent de plus en plus seules et démunies face à la maladie. Elles ont un besoin urgent d’être écoutées et accompagnées. »

Un investissement en recherche avancée et des recommandations pratiques auprès des professionnels et des patients

 

Forte de ce constat et riche de son savoir-faire en la matière, La Roche-Posay cherche à aider les patients via deux actions : « Nous nous engageons dans la recherche avancée et partageons nos connaissances auprès du plus grand nombre. »

En matière de recherche, la marque a constitué un groupe d’experts composé d’oncologues et de dermatologues du monde entier spécialisés dans les troubles associés aux traitements contre le cancer. « Baptisé Expert in SKin Management & Oncology, il analyse les effets secondaires des traitements et définit des routines de soins appropriées à l’appui d’études observationnelles et cliniques. » Meilleur exemple ? Les deux dernières études multicentriques conduites par le board en chimiothérapie et en radiothérapie. « Menée par nos oncologues auprès de 400 patients en France, en Italie, en Espagne, et au Canada, elles ont montré que les patientes qui utilisaient le plus régulièrement certains produits dermocosmétiques de la marque – Lipikar Baume AP+ et Lipikar Huile Lavante – étaient moins sujettes à l’apparition des effets secondaires cutanés et qu’ils permettaient d’en réduire la toxicité. Sur cette base, le board a recommandé ces produits dans le cadre de chimiothérapie et de radiothérapie. »

Pour que ces recommandations trouvent écho auprès du patient, la marque communique sur tout son « chemin thérapeutique » : « en milieu hospitalier, en pharmacie mais aussi en ligne et auprès des influenceurs. En bref, tous les canaux qu’il est susceptible d’emprunter lors de son traitement. » En milieu médical, La Roche-Posay forme et sensibilise les infirmières, les oncologues, et les pharmaciens et met à leur disposition un outil simple qui les oriente vers les soins dermocosmétiques les plus adaptés selon le type d’effet dont souffre le patient. Pour s’adresser directement à celui-ci, la marque a également créé un guide pratique pour l’aider au quotidien : « Distribué dans les hôpitaux et les pharmacies, il le conseille sur les gestes à appliquer, les réflexes à adopter et sur les produits à utiliser selon les occasions. » Un site Internet a aussi été mis en ligne pour rendre ces conseils accessibles au plus grand nombre : « Lancé en novembre 2016, il reprend les recommandations du guide et est enrichi de vidéos et de séances de sophrologies. Un excellent moyen d’aller encore plus loin dans l’accompagnement des patients. »

Un programme présent dans 20 pays, plus de 46 000 professionnels formés

 

Les initiatives de la marque sont payantes. Depuis le lancement du programme, La Roche-Posay a contribué à faire avancer la recherche scientifique et à faire prendre conscience de l’importance des soins de support. « Deux de nos articles dédiés à l’accompagnement des patients ont été publiés dans des revues scientifiques reconnues et nos études ont été présentées au Congrés de l’AFSOS en 2015 et 2016. » A date, la marque a également formé de nombreux professionnels de santé à travers le monde parmi lesquels « 500 infirmières, 3 000 dermatologues 10 000 médecins généralistes et 33 000 pharmaciens. Aujourd’hui présent dans 20 pays, nous comptons à terme déployer ce programme dans tous ceux où la marque est implantée ! »

« La reconnaissance des patients est la meilleure récompense »

 

Mais le plus important aux yeux de Laetitia Toupet reste l’accueil de ces initiatives par les patientes elles-mêmes : « Après les avoir maquillées en hôpitaux, certaines nous ont dit ne plus se reconnaître et se sentir vraiment « femmes » pour la première fois depuis longtemps. Cette reconnaissance est la plus belle des récompenses. » Et Laetitia Toupet de conclure : « chez La Roche-Posay, le patient a toujours été au cœur de notre réflexion. C’est dans cette voie que nous devons poursuivre. »

Recevez tous les mois le Monthly Digest sur une actualité du Groupe.